jeudi 2 avril 2015

Progression de puzzles avec Emmy

Depuis toute petite, je propose à Emmy des puzzles.
J'ai envie de reprendre cet article pour le compléter avec la progression par âge d'Ethan.

Au début c'était les plus simples, les puzzles à encastrement avec des formes à emboîter dans leur support. 
A tout juste 18 mois, Ethan parvient à réaliser les puzzles suivants (le premier constitue vraiment un bon départ, les formes sont simples et les dessins sont aussi reproduits sur le support):






D'abord des grosses formes en relief, avec des contours basiques puis de plus en plus compliqués. Ensuite nous sommes passées aux puzzles en bois avec des personnages ou des animaux à emboiter.






Ces puzzles permettent de perfectionner la dextérité des touts-petits et d'améliorer la coordination oeil-main, la motricité fine.

Ensuite j'ai voulu passer aux "vrais" puzzles, ceux avec des pièces. J'ai donc proposé à Emmy un jeu d'association avec des cartes-puzzle dans lequel il faut réunir 2 pièces : la maman et son petit.
A 2,5 ans Ethan se débrouille sans problème avec ce puzzle en 2 pièces.



Peu à peu j'ai augmenté le nombre de pièces, notamment grâce à des boîtes de puzzles progressifs : 4, 6, 9, 12, 16 pièces.
De son côté Ethan, toujours à 2 ans et demi, n'accroche pas avec cette boite de puzzles.



Aujourd'hui, à 3 ans passé, Emmy réalise sans aide des puzzles de 45 à 50 pièces. Nous avons tenté de lui apprendre à réaliser les puzzles avec une certaine logique : en commençant par les angles, les bords (pour moi) ou selon les détails du dessin (pour son papa).
Ethan s'intéresse au puzzle Nemo qu'il réalise avec notre aide (2,5 ans).



Du coup Emmy a une façon très personnelle de faire les puzzles. Elle met les angles quand elle les trouve, elle s'aide du dessin, mais surtout elle a photographié mentalement toutes les images dans leurs moindres détails ainsi que la place et la forme de chaque pièce.





Elle m’impressionne par sa rapidité d’exécution et sa maîtrise à la fois des formes des pièces et de l'image représentée.

Emmy a aussi toujours des puzzles à encastrement mais plus compliqués. Elle travaille les formes et les chiffres avec.




Dernièrement je lui ai acheté un puzzle à niveau sur le thème de la grenouille. C'est un puzzle séquentiel qui permet d'aborder les différents stade de vie du batracien. Il y a 4 niveaux, de difficulté croissante.
Je pensais qu'Emmy allait peut-être être trop grande pour ce puzzle (le dernier niveau n'a que 12 pièces) et je l'ai acheté surtout pour lui montrer les différentes transformations de la grenouille sous forme de jeu.





En fait comme les niveaux sont superposés les uns sur les autres et que toutes les pièces s'enlèvent en même temps, l'exercice n'est pas forcément simple. Emmy a beaucoup apprécié ce nouveau type de puzzle, avec une nouvelle logique à appréhender.

Bref, un classique des jeux d'enfants qui permet de découvrir beaucoup d'univers.


2 commentaires:

  1. Les puzzles c'est comme les livres, un régal ! il y en a de vraiment magnifiques et on ne s'en lasse jamais !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça vide la tête en plus en focalisant l'attention.

      Supprimer

Merci de me laisser un petit mot, ça me fait plaisir de vous lire! A bientôt.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...