lundi 24 août 2015

Motricité fine et préhension à 1 an


Éthan fait d'énormes progrès dernièrement, poussé par l'exemple de sa grande sœur qu'il observe et suit comme un véritable fan.


Il devient du coup de plus en plus agile (et casse-cou) et je lui ai donc proposé 2 petits jeux de motricité fine :

- empiler des anneaux sur une tige (récup' de tringle à rideau et d'un jouet à empilement)






- encastrer des balles dans la boîte à forme : balle en mousse, balle grelot en métal et même cylindre.




Dans la pédagogie Montessori, l'approche de la boîte à forme en trois temps distincts est privilégiée :

- d'abord la sphère avec des balles rondes, plus ou moins molles

- puis le cube, car tous les côtés sont équivalents donc on peut glisser la forme quelque soit la face présentée

- enfin toutes les formes complexes, qui doivent être insérées dans un sens précis (triangle, jeton, cylindre).

On présente normalement une forme à chaque fois, j'ai donc bricolé ma boîte pour cacher les 2 autres trous. Une fois la forme acquise, on peut passer à 2 puis à 3 trous simultanément.





Sur le même principe, on commence les anneaux à empiler avec des anneaux larges et des tiges courtes pour passer à des anneaux étroits et des tiges longues.



Maria Montessori insistait sur le fait que "la main, (est) au service de l'intelligence, pour la réalisation du travail" : c'est un outil.

Le développement et l'acquisition de cet outil passe notamment par la préhension et le travail de la pince pouce-index (voir cet article dont voici le tableau récapitulatif de la p. 31) :




En voyant Éthan passer des heures à s'exercer, à tester, à recommencer et à regarder ses petites mains, je me dis qu'il faut vite que je lui propose d'autres petits jeux, comme une boîte à jetons par exemple.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de me laisser un petit mot, ça me fait plaisir de vous lire! A bientôt.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...